La SPCA de Montréal inquiète face au projet « POC » qui vise à introduire des poules en ville

Le projet POC  (« production, observation et connexion ») vise à vendre des poulaillers à une trentaine de familles montréalaises pour la durée d’un été. La SPCA de Montréal est profondément inquiète au sujet de cette initiative.

Les poules sont des animaux sensibles et intelligents, qui nécessitent des soins particuliers et coûteux. Elles peuvent vivre jusqu’à dix ans après avoir cessé de pondre des œufs. Comme il est extrêmement difficile de déterminer si les poussins sont de sexe masculin ou féminin, on peut facilement se retrouver avec des coqs, qui non seulement ne pondent pas d’œufs, mais peuvent être bruyants et agressifs. Étant donné que de nombreux Montréalais ont déjà de la difficulté à s’occuper de manière responsable de leurs chiens et chats, nous nous interrogeons sur ce qui arrivera aux poules lorsqu’elles cesseront de produire des œufs, nécessiteront des soins vétérinaires, ou lorsque l’hiver arrivera. La SPCA de Montréal reçoit présentement plus de vingt poules et coqs négligés et abandonnés chaque année. Des initiatives telles que celle de projet POC ne fera qu’augmenter ce chiffre.

La SPCA de Montréal salue le désir des citadins d’éviter les œufs achetés en grande surface, qui le plus souvent proviennent de poules élevées dans des fermes industrielles, où elles sont contraintes à passer toute leur vie entassées dans des cages minuscules qui ne leur permettent pas d’exprimer leurs comportements naturels. Cependant, l’introduction de poules en milieu urbain n’est pas la solution. Les consommateurs avertis devraient plutôt s’informer d’où proviennent leurs œufs et choisir d’acheter exclusivement de petits agriculteurs biologiques qui élèvent les poules en liberté. Par ailleurs, si vous êtes contre l’exploitation des animaux et vraiment sensible à leur bien-être vous pouvez réduire votre consommation d’oeufs, voire éliminer carrément ce produit de votre alimentation.

.

Photo : Une poule et un coq (blanc) abandonnés à la SPCA de Montréal récemment.

scarletleonardo

 

Comments are closed.