La SPCA de Montréal reçoit l’appui d’Athletes for Animals pour le lancement de sa campagne contre une interdiction de races provinciale

bsl_frMontréal, le 11 mai 2017 – En réponse au dépôt du projet de loi 128 par le gouvernement du Québec, lequel comprend des mesures visant des races particulières qui s’appliqueraient à l’échelle provinciale, la SPCA de Montréal lance, avec l’appui d’Athletes for Animals, la campagne Mon chien ma famille qui vise à freiner l’adoption de cette loi. La législation visant des races particulières (LRP) est non seulement inefficace au niveau de la sécurité publique – cela a été démontré à maintes reprises – mais elle forcerait également les refuges à mettre inutilement à mort des dizaines de milliers de chiens et de chiots innocents. En tant qu’équipe d’athlètes professionnels unis par une passion commune pour le sauvetage, la protection et le bien-être des animaux de compagnie, Athletes for Animals a décidé d’unir ses efforts à ceux de la SPCA de Montréal.

« Nous avons déjà reçu énormément de soutien, à l’échelle locale et internationale, dans notre lutte contre la LRP municipale – cause que nous avons portée devant les tribunaux. Nous devons maintenant faire face à un défi encore plus important qui vise les animaux et la population de toute la province et qui forcerait les refuges à mettre à mort des chiens et des chiots innocents, et ce, peu importe leur état de santé ou leur comportement », a déclaré Me Sophie Gaillard, avocate au département de défense des animaux de la SPCA de Montréal. « Nous remercions Athletes for Animals d’appuyer notre campagne, et nous invitons la population à se joindre à nous en manifestant son appui aux familles qui seraient touchées par la LRP à travers la province. »

athletesforanimals« Alors que plusieurs villes aux États-Unis révoquent actuellement leurs lois visant des races particulières afin de les remplacer par une législation progressiste et efficace, David et moi sommes complètement abasourdis par les plans rétrogrades du gouvernement du Québec qui prévoit adopter une LRP », explique Kelly Backes, cofondatrice d’Athletes for Animals avec son mari, David Backes, un joueur de hockey des Bruins de Boston. « Nous sommes impatients de présenter les athlètes ambassadeurs, provenant d’équipes sportives professionnelles à travers l’Amérique du Nord, qui ont décidé de participer à la campagne de la SPCA de Montréal et d’appuyer ses efforts contre l’adoption de LRP à l’échelle provinciale. »

Pour l’instant, le projet de loi 128 propose d’interdire les terriers américains du Staffordshire, les bulls terriers du Staffordshire, les pitbulls terriers américains, les Rottweilers, ainsi que tout chien issu d’un croisement de ces races. Mais il confère également au gouvernement provincial le pouvoir de rajouter, de manière unilatérale et sur un coup de tête, d’autres chiens à sa liste noire. Qui seront les prochains?

Nous avons plus que jamais besoin de l’aide de la population. Vous pouvez vous impliquer en visitant le site www.monchienmafamille.ca et en effectuant les actions suivantes :

-30-

Personne-ressource pour les médias : Anita Kapuscinska, responsable des communications, SPCA de Montréal, 514 359-5198, ou anitak@spca.com.

À propos de la SPCA de Montréal Fondée à Montréal en 1869, nous fûmes la première organisation vouée au bien-être animal au Canada et notre mission est de :

  • protéger les animaux contre la négligence, les abus et l’exploitation;
  • représenter leurs intérêts et assurer leur bien-être;
  • favoriser la conscientisation du public et contribuer à éveiller la compassion pour tout être vivant.

Pour plus d’information au sujet de la SPCA de Montréal, veuillez visiter notre site web à www.spca.com.

 

Comments are closed.