Une combinaison dévastatrice pour les abandons d’animaux : interdictions de races et saison des déménagements

moving_image_dogMontréal, le 28 juin 2017 – La SPCA de Montréal prévoit que la période des déménagements sera désastreuse pour les animaux cette année en raison de l’interdiction de certaines races de chiens à Montréal et du projet du gouvernement du Québec de l’étendre à toute la province. Étant donné que le nombre d’animaux accueillis au refuge de la SPCA de Montréal triple presque en période estivale, passant de 600 à 1 600 animaux par mois, ces interdictions de races empêcheront un nombre important d’adoptions et de nombreux chiens et chiots en santé et sans problème de comportement auront beaucoup plus de difficulté à se trouver un foyer.

Les clauses interdisant les animaux dans les baux résidentiels brisent des familles

Chaque été, des milliers de Québécoises et Québécois sont contraints de prendre une décision déchirante, soit celle de se défaire de leur animal de compagnie, qu’ils considèrent pourtant comme un membre de la famille, afin de louer un logement à un prix abordable. En effet, alors qu’un foyer québécois sur deux possède un animal de compagnie, seulement 4,2 % des propriétaires acceptent des locataires avec chien. Cette restriction touche surtout les familles à faible revenu en raison de leur choix de logement plus limité. Les clauses interdisant les animaux dans les baux résidentiels ont des effets dévastateurs, non seulement pour les familles qui se retrouvent dans l’incapacité de garder leurs animaux de compagnie, mais aussi pour les animaux eux-mêmes.

Les abandons d’animaux augmentent tandis que le taux d’adoption de chiens diminue

L’augmentation du taux d’admission de la SPCA de Montréal en période de déménagement se limite typiquement aux chats. Cette année, toutefois, notre organisme doit faire face à un défi supplémentaire : des chiens et des chiots sans problème de comportement qui restent au refuge, prisonniers du système, et qui ont très peu de chances d’être placés.

« Cette année, les conséquences de la saison des déménagements sont particulièrement difficiles à gérer, car trouver des foyers capables d’accueillir ce nombre plus élevé de chiens est plus problématique que jamais. Les interdictions de races mettent les refuges comme le nôtre dans une situation très difficile, car plusieurs chiens qui seront abandonnés à Montréal cet été risquent d’être visés par ce type de mesure. Il sera donc impossible de les faire adopter sur le territoire de la ville, explique Me Alanna Devine, directrice de la défense des animaux à la SPCA de Montréal. Les interdictions ciblant certaines races de chiens entravent inutilement le processus d’adoption de chiens sociables et en santé, et qui n’ont commis aucune faute. »

La SPCA de Montréal attend avec impatience qu’une date de procès soit fixée dans sa bataille juridique contre la Ville de Montréal et son interdiction répressive visant certaines races de chiens. En attendant, nous avons plus que jamais besoin que la population se mobilise et prenne position contre le projet du gouvernement du Québec d’interdire certaines races de chiens à l’échelle de la province en visitant le site www.monchienmafamille.ca.

Astuces pour les familles qui font face à des difficultés pendant la saison des déménagements

Afin d’aider à prévenir les abandons de chiens, de chats et d’autres animaux de compagnie pendant la période des déménagements, la SPCA de Montréal suggère à la population de consulter les outils suivants qui les aideront à trouver un logement qui accepte les animaux de compagnie et qui fournissent des conseils si vous êtes aux prises avec un propriétaire ou un syndicat de copropriétaires récalcitrants :

  • Consultez nos conseils pour faciliter votre recherche d’un logement qui accepte les animaux en cliquant ici.
  • Cliquez ici pour des informations concernant vos droits et vos obligations, ainsi que pour obtenir des conseils pour négocier avec votre propriétaire.
  • Pour exprimer votre soutien au droit de posséder des animaux dans un logement résidentiel locatif et pour obtenir un changement législatif sur cette question, nous vous encourageons à communiquer avec M. Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et Occupation du territoire à ministre@mamot.gouv.qc.ca. Pour un modèle de lettre à envoyer à M. Coiteux, cliquez ici.
  • Pour plus d’informations, veuillez visiter : http://www.spca.com/?page_id=12672&lang=fr

-30-

Personne-ressource pour les médias : Marie-Noël Gingras, SPCA de Montréal, 514 359-5198, ou mgingras@spca.com.

À propos de la SPCA de Montréal
Fondée à Montréal en 1869, nous sommes la plus ancienne société de protection des animaux au Canada. Notre mission est de :

  • protéger les animaux contre la négligence, les abus et l’exploitation;
  • représenter leurs intérêts et assurer leur bien-être;
  • favoriser la conscientisation du public et contribuer à éveiller la compassion pour tout être vivant.

Pour obtenir plus d’informations sur la SPCA de Montréal, rendez-vous sur notre site Web au www.spca.com.

 

Comments are closed.