fbpx

10 conseils pour faciliter la coupe de griffes

Que ce soit parce que votre chien n’apprécie pas les balades en voiture pour aller au salon de toilettage, qu’il n’aime pas les étrangers ou simplement par souci d’économie, il existe mille et une raisons de couper les griffes de votre animal vous-même. La fermeture prolongée des services vétérinaires non urgents et des salons de toilettage en raison de la COVID-19 a forcé plusieurs propriétaires à changer leurs habitudes. Voici donc quelques conseils pour vous guider dans cette routine de soin qui est essentielle au bien-être de votre chien.

Quatre erreurs à ne pas commettre

  • Trop attendre

C’est l’erreur la plus courante. Les gens attendent qu’il faille absolument couper les griffes de leur animal avant d’agir. Imaginez un peu avoir les ongles d’orteils trop longs dans des souliers très serrés… et ne jamais pouvoir les enlever! Quand le chien est inconfortable ou, pire encore, qu’il a mal, lui faire aimer la séance de coupe sera plus difficile. Voilà pourquoi il vaut mieux s’y prendre au bon moment.

  • Omettre de couper les griffes l’été

Les chiens usent bien sûr leurs griffes lors des promenades estivales, mais souvent de façon inégale. Ne pas les couper pendant une saison complète pourrait causer de graves problèmes. L’idéal est de vérifier les griffes de votre animal été comme hiver afin de vous assurer qu’elles sont toujours d’une longueur adéquate.

Par ailleurs, certains chiens ont des ergots (l’équivalent de notre pouce) qui ne s’usent pas et qui peuvent pousser beaucoup pendant cette période de l’année, au point de perforer la peau de l’animal s’ils ne sont pas taillés assez fréquemment.

  • Utiliser un outil inadapté

Un coupe-griffes usé ou encore trop grand ou trop petit peut rendre la coupe plus difficile, casser les griffes et augmenter le risque de couper le fameux nerf qui se trouve dans la griffe. Par conséquent, utiliser un bon outil permet de s’assurer de couper juste ce qu’il faut et de prévenir les accidents.

  • Se fier uniquement aux réseaux sociaux

Certaines techniques devenues virales sur les réseaux sociaux peuvent stresser votre animal et s’avérer dangereuses pour la personne qui effectue la coupe de griffes.

Si vous sentez que votre chien n’apprécie vraiment pas l’exercice ou qu’il manifeste de l’agressivité pendant la séance, consultez un éducateur canin. Ce dernier vous guidera afin que la relation soit plus harmonieuse avec votre animal.

L’approche collaborative

Étape 1 : Associer le coupe-griffes à une récompense
Avant toute chose, l’apparition du coupe-griffes devrait être associée à quelque chose de plaisant. Sortez l’outil plusieurs fois par jour en associant toujours votre geste avec une gâterie. Au lieu de se cacher derrière le canapé à la vue de l’instrument, votre chien viendra vous voir pour obtenir sa friandise préférée. Ne passez pas à l’étape suivante aussi longtemps qu’il semble avoir peur de l’outil ou qu’il veut s’en éloigner.

Étape 2 : Trouver la bonne position
Il est indispensable de trouver une position confortable, dans laquelle votre chien sera capable de rester calme pendant quelques minutes. Sans cela, il sera pratiquement impossible de lui couper les griffes.

Étape 3 : Pratiquer la manipulation des pattes
Pour arriver à couper les griffes de votre animal, vous devez pouvoir lui toucher les pattes. Apprendre au chien à donner les pattes constitue un bon début, mais il faut plus! En effet, vous devez être capable non seulement de manipuler chacune de ses pattes, mais aussi d’y appliquer une légère pression. Par conséquent, les séances de désensibilisation au toucher des pattes, accompagnées bien sûr de gâteries, sont essentielles pour pouvoir passer à la prochaine étape.

Si le chien tente de retirer sa patte, c’est que vous allez trop vite et que le geste n’est pas encore positif pour lui. Il faut y aller plus doucement ou moins longtemps et avancer très progressivement, jusqu’à ce que vous soyez capable de presser sur chaque doigt sans qu’il ne retire sa patte.

Étape 4 : Présentez-lui le coupe-griffes graduellement
Une fois que vous pouvez manipuler les pattes de l’animal sans que cela génère de signes d’inconfort, approchez graduellement le coupe-griffes jusqu’à ce que vous puissiez le toucher avec l’instrument et, enfin, lui tailler les griffes.

Encore une fois, si le chien retire sa patte lorsque vous l’effleurez avec l’outil, c’est que vous réduisez la distance trop rapidement et que ce n’est pas agréable pour lui. Allez-y doucement afin que le chien ait du plaisir dans cette routine et que celle-ci devienne pratiquement un jeu.

Étape 5 : Couper les griffes… mais pas toutes en même temps!
Lors de la première coupe, je recommande fortement de ne pas tailler toutes les griffes (d’où l’importance de ne pas attendre qu’elles soient longues pour commencer l’entraînement). Faites-le quelques fois par semaine, une ou deux griffes à la fois, en augmentant progressivement la quantité.

Finalement, rappelez-vous qu’on ne devrait jamais forcer un chien à se faire couper les griffes. Cela crée une association très négative, ce qui augmente les risques que la prochaine séance se transforme en véritable combat avec votre animal. Bien que l’approche proposée ci-haut prenne du temps, elle est basée sur le respect et la collaboration de l’animal. C’est un investissement qui aura des retombées positives durant toute sa vie, puisque vous n’aurez plus à courir pour l’attraper ou à le maintenir au sol pour arriver à faire le travail. Cela grâce à quelques semaines d’entraînement!

Amélie Martel
Directrice du bien-être animal

Gardons le contact

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos activités et recevoir des nouvelles de nos pensionnaires.