La SPCA de Montréal demande aux commanditaires du rodéo de Saint-Tite de cesser de soutenir l’événement

Montréal, le 26 avril 2018 Le 11 avril dernier, le professeur de droit Alain Roy rendait public un rapport sur le rodéo de Saint-Tite (2017), préparé par le DJean-Jacques Kona-Boun, ainsi que des images tournées lors de ce même évènement. Suite à cette diffusion, la SPCA de Montréal a communiqué avec les dix-sept partenaires principaux de l’édition 2018 du Festival Western de Saint-Tite afin de les inviter à retirer leur soutien au Festival, et plus particulièrement au rodéo qui se tient lors de cet évènement. En réponse à notre demande, Hydro-Québec et la Société des alcools du Québec (SAQ) ont tous deux confirmé s’être dissociés du rodéo.

Le rapport et les images diffusées par le professeur Roy confirment que les épreuves de rodéo se fondent sur l’exploitation des réactions des animaux à la douleur, à la peur et à la panique et sont donc fondamentalement incompatibles avec le bien-être animal. En plus du stress et de la peur qu’elles infligent au niveau psychologique, les épreuves de rodéo impliquent l’utilisation d’instruments de coercition qui occasionnent de la douleur physique ou de l’inconfort en vue de forcer les animaux à performer. Les rodéos exposent également les animaux à des risques de blessures parfois mortelles.

Des dix-sept principaux partenaires avec qui la SPCA a communiqué, Hydro-Québec et la SAQ ont confirmé que leur soutien financier au Festival Western de Saint-Tite excluait le volet rodéo de celui-ci. De plus, Hydro-Québec s’en engagé à procéder à une réévaluation de sa commandite pour l’année 2019 à la lumière du rapport et des images rendus publics par le professeur Roy. Les quinze autres partenaires n’ont pas encore répondu à la demande. La SPCA de Montréal invite donc le public à se joindre à elle pour demander aux commanditaires de s’engager clairement à ne pas financer le rodéo du Festival Western de Saint-Tite en septembre 2018.

« Nous considérons qu’en 2018, il est tout simplement inacceptable d’infliger délibérément de la souffrance physique et psychologique aux animaux au nom du simple divertissement », souligne Me Sophie Gaillard, avocate au département de défense des animaux de la SPCA de Montréal. « Nous sommes convaincus que les principaux commanditaires de Festival ne souhaitent pas être associés à un évènement qui érige en spectacle la cruauté animale. »

Aujourd’hui, la SPCA de Montréal demande au public de se mobiliser en exigeant des principaux partenaires du Festival Western de Saint-Tite qu’ils se dissocient du rodéo en visitant nonaurodeo.com.

Les commanditaires visés sont :
Molson Coors Canada, Desjardins, Société Loto-Québec, Coca-Cola Canada, Ford Motor Co of Canada Ltd, Case IH Agriculture, Wrangler, Cogeco, Bottes Boulet Inc., Solotech Inc., Le géant motorisé, Les marchés tradition, Le lait et Lafleur.

–30–

 

Personne-ressource pour les médias : Anita Kapuscinska, coordonnatrice aux relations de presse, SPCA de Montréal, 514 359-5198, ou anitak@spca.com.

À propos de la SPCA de Montréal Fondée à Montréal en 1869, nous avons été la première organisation vouée au bien-être animal au Canada et notre mission est de :

  • protéger les animaux contre la négligence, les abus et l’exploitation;
  • représenter leurs intérêts et assurer leur bien-être;
  • favoriser la conscientisation du public et contribuer à éveiller la compassion pour tout être vivant.

Pour plus d’information au sujet de la SPCA de Montréal, veuillez visiter notre site web au www.spca.com.

 

Comments are closed.