Première Canadienne: le piégeage d’un animal de la faune se solde en une condamnation criminelle

moufette2Montréal, le 18 juin 2018 – Plus tôt ce mois, Gaetan Bouchard, un propriétaire d’immeuble du Plateau Mont-Royal, a été condamné pour cruauté animale à la Cour municipale de Montréal après avoir été trouvé coupable d’avoir piégé une mouffette et d’avoir laissé l’animal souffrir. À la connaissance de la SPCA de Montréal, il s’agit de la première fois au Canada qu’une condamnation pour cruauté animale criminelle est obtenue en lien avec le piégeage d’un animal de la faune.

L’accusation découle d’une enquête criminelle menée par la SPCA de Montréal en mars de cette année. En réponse à une plainte reçue tard dans la nuit faisant état d’une mouffette agonisante, mais encore vivante, prise dans un piège dans l’arrondissement du Plateau Mont-Royal, une patrouilleuse de la SPCA de Montréal a été dépêchée sur les lieux. Suite à plusieurs tentatives infructueuses de libérer la mouffette, celle-ci a été amenée, toujours prise dans le piège, au centre vétérinaire d’urgence le plus proche, où une vétérinaire a procédé à son euthanasie en raison de la gravité de ses blessures. C’est grâce à une enquête menée par la SPCA de Montréal que M. Bouchard a pu être identifié comme la personne responsable d’avoir posé le piège. Il a été condamné à une probation d’un an, une amende de 500$ et devra rembourser 149$ à la SPCA de Montréal.

« Bien que la peine obtenue dans ce dossier soit plutôt clémente, nous nous réjouissons d’avoir enfin obtenu une condamnation criminelle dans un dossier impliquant le piégeage d’un animal de la faune urbaine, un phénomène dont nous sommes malheureusement trop souvent témoin à Montréal », explique Me Sophie Gaillard, avocate au département de défense des animaux et au département des enquêtes et inspections de la SPCA de Montréal. « Étant donné l’existence de méthodes éthiques de contrôle de la faune, le piégeage ou la mise à mort d’animaux n’est jamais la solution et peut même, comme ce cas l’illustre, se solder en des accusations criminelles. »

Pour en apprendre plus au sujet des méthodes éthiques de contrôle de la faune, nous vous invitons à visiter ce lien.

–30–

 

Personne-ressource pour les médias : Anita Kapuscinska, Directrice des communications, SPCA de Montréal, 514 359-5198, ou anitak@spca.com.

À propos de la SPCA de Montréal Fondée à Montréal en 1869, nous avons été la première organisation vouée au bien-être animal au Canada et notre mission est de :

  • protéger les animaux contre la négligence, les abus et l’exploitation;
  • représenter leurs intérêts et assurer leur bien-être;
  • favoriser la conscientisation du public et contribuer à éveiller la compassion pour tout être sensible.

Pour plus d’information au sujet de la SPCA de Montréal, veuillez visiter notre site web au www.spca.com.

 

Comments are closed.