fbpx

L’ABC pour bien accueillir votre nouveau chien à la maison

Vous venez d’adopter un chien? Toute la famille est probablement très excitée de ramener cette petite boule de poils à la maison. Mais attention : vous pourriez partir du mauvais pied si l’arrivée de votre nouveau compagnon n’est pas bien planifiée. Voici comment mettre toutes les chances de votre côté pour que son adoption soit un succès.

A : Aménager l’environnement

Accueillir un nouveau chien entraîne beaucoup de changements, aussi bien pour vous que pour lui, surtout s’il s’agit d’un chiot. Il est fort possible que l’animal ne connaisse pas les règles de la vie dans une maison ou qu’il en ait appris de bien différentes dans son ancien foyer. La prévention des incidents et la gestion des lieux sont donc vos meilleures alliées pour éviter les mésaventures dans les premières semaines, le temps de lui apprendre les bons comportements à adopter.

N’hésitez pas à utiliser des outils pour faciliter l’intégration de votre nouveau compagnon. Par exemple, faites-lui porter sa laisse dans la maison pour pouvoir le guider au besoin sans envahir son espace personnel ou utilisez une minuterie pour vous rappeler de le sortir pour qu’il fasse ses besoins. De plus, pendant quelques semaines, il serait sage de mettre hors de sa portée certains objets du quotidien, le temps d’évaluer son comportement dans la maison. Vous pourrez les remettre à leur place progressivement lorsque vous serez certain que votre chien n’a pas tendance à gruger ou à faire ses besoins au mauvais endroit. Cette approche préventive évitera bien des dégâts et des frustrations.

Par ailleurs, au début, il est tout à fait raisonnable de lui interdire l’accès à certaines pièces de la maison, que ce soit en fermant les portes ou en installant des barrières pour bébés. Le laisser libre dans un grand espace crée trop de stimulations pour le chien et rend la surveillance pratiquement impossible.

Prévoyez aussi une petite réserve de jouets et d’accessoires. Ce n’est pas une fois le coin du sofa grugé qu’il faudra penser à fournir des activités masticatoires à votre chien! Avant de le ramener à la maison, dressez une liste de ce dont vous aurez besoin avec votre conseillère à l’adoption et procurez-vous les articles requis sur place. C’est un excellent moyen d’encourager votre refuge local et de vous assurer d’avoir l’équipement adapté à votre chien, par exemple, son jouet favori, un harnais bien ajusté ainsi que ses friandises préférées.

B : Bâtir une routine et établir des règles claires

La routine est essentielle à l’intégration du chien dans son nouvel environnement. Rendre les choses prévisibles pour lui permet de diminuer l’anxiété reliée à son changement de vie. Par conséquent, assurez-vous que tous les membres du foyer respectent une routine stable en ce qui concerne les repas, les sorties et l’entraînement; cela aidera votre compagnon à mieux s’adapter à sa nouvelle maison.

Établir les règles en famille est essentiel pour partir du bon pied. En effet, des consignes inconstantes ou incohérentes rendront l’animal stressé ou confus. Si les comportements permis et non permis ne sont pas clairs pour les membres de la famille, ils ne le seront certainement pas pour votre chien!

Une situation fréquente : un membre de la famille caresse l’animal lorsqu’il saute sur lui pour avoir de l’attention, alors que les autres interdisent ce comportement, surtout quand des visiteurs viennent à la maison. Or, votre chien aura bien du mal à savoir ce qu’on attend de lui si vous lui enseignez une chose et son contraire! Entendez-vous sur les règles qu’il doit respecter afin ne pas renforcer un comportement indésirable et de créer de la confusion chez lui.

C : Créer une relation de confiance basée sur le succès

Entraîner un animal à l’aide du renforcement positif ne signifie pas qu’il peut faire tout ce qu’il veut. C’est plutôt l’inverse! Cette technique d’entraînement mise sur les comportements que vous désirez inculquer à votre chien. Au lieu de statuer qu’il n’a pas le droit de sauter sur les gens qui arrivent à la maison, ciblez plutôt ce que vous souhaitez qu’il fasse dans cette situation. Aller sur son tapis? S’asseoir? Amener son jouet aux visiteurs? Toutes ces consignes sont bonnes, mais l’entraînement requis peut être plus ou moins long selon leur complexité.

Dressez une liste des comportements que vous souhaitez que votre chien adopte. Une fois les objectifs clairement établis, créez des exercices simples que votre animal réussira facilement; vous pourrez ainsi renforcer les bons comportements. Par exemple, si votre chien connaît déjà le mot « assis », mettez-le en laisse à une certaine distance de la porte d’entrée. Quand les invités arrivent, pratiquez la consigne « assis » et récompensez-le énergiquement quand il s’exécute plutôt que de le laisser sauter sur les gens. Vous pouvez également consulter un éducateur canin, qui vous aidera à entraîner votre animal de façon positive.

En plus de vous aider à construire une relation harmonieuse avec votre chien, l’utilisation du renforcement positif vous permettra de lui faire comprendre, d’une manière agréable pour lui, les règles qui sont admises dans votre foyer!

Si votre animal échoue, ne le blâmez pas et ne le punissez pas. Cela aurait pour effet de miner votre relation avec ce dernier et pourrait engendrer chez lui des problèmes d’anxiété ou d’agressivité. Voyez comment utiliser le renforcement positif, par exemple  pour montrer à votre chien à marcher en laisse sans tirer, en consultant notre article sur le sujet.

En terminant, rappelez-vous que vous êtes le cerveau de l’opération; c’est donc à vous de mettre les éléments en place pour que votre chien apprenne, à son rythme, les bons comportements!

Amélie Martel
Directrice du bien-être animal

Gardons le contact

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos activités et recevoir des nouvelles de nos pensionnaires.