fbpx

Pour une deuxième année consécutive, les abandons augmentent de 21 %

Communiqué de presse – pour diffusion immédiate

Pour une deuxième année consécutive, les abandons augmentent de 21 %

La SPCA fait appel à la générosité du public pour pouvoir continuer à servir les animaux

Montréal, le 20 juin 2024 — Durant les quatre premiers mois de l’année, le nombre d’animaux confiés à la SPCA de Montréal a connu une hausse de 21 % comparativement à la même période en 2023. Une triste tendance, puisque l’organisme avait remarqué la même augmentation pour les quatre premiers mois de 2023 par rapport à 2022. Cette hausse phénoménale force le refuge à redoubler d’efforts pour financer ses activités, et ainsi pouvoir venir en aide à tous ces animaux sans foyer.

Le « meilleur ami de l’Homme » particulièrement touché

Tristes premiers au palmarès, les chiens sont les animaux qui ont connu l’augmentation d’abandons la plus spectaculaire : une hausse de 35 % comparativement à la même période l’an dernier. Sans surprise, la durée de séjour de nos camarades canins au refuge a presque doublé.

Les dons : essentiels pour la survie de la SPCA de Montréal

Contrairement à la croyance populaire – qui veut que la SPCA de Montréal soit un organisme public, parapublic ou municipal –, l’organisation est majoritairement financée par des dons : ceux-ci représentaient 68 % de ses revenus en 2023*.

De son admission à son adoption, chaque animal de compagnie pris en charge par le refuge coûte en moyenne 1 000 $; cela comprend les traitements médicaux, les soins animaliers et les interventions comportementales. La SPCA de Montréal a besoin de l’aide de la population pour répondre au nombre croissant d’animaux admis actuellement.

Saison des déménagements : une période particulièrement ardue

La présente période des déménagements représente un défi de taille pour l’organisme. « En juillet 2023, le nombre d’animaux admis en raison d’un déménagement avait doublé par rapport au mois précédent. Nous sommes particulièrement préoccupé·e·s à l’idée d’accueillir autant d’animaux alors que le refuge est déjà au maximum de sa capacité. Nous n’avons pas eu d’autres choix que d’ajouter du personnel et des ressources sur le terrain afin de répondre aux besoins de tous ces animaux », témoigne Laurence Massé, directrice générale de la SPCA de Montréal.

« La hausse du coût de la vie met beaucoup de pression sur les familles, qui n’arrivent pas à trouver un logement abordable où les animaux sont permis, ou encore à débourser de l’argent pour les soins vétérinaires dont leur animal a besoin, et elle a aussi un impact sur le coût de nos opérations », se désole Mme Massé.

La SPCA fait appel à la générosité du public pour pouvoir continuer à servir les animaux et la population. Les personnes désireuses d’aider, et dont la situation le permet, peuvent faire un don en ligne à spca.com, ou par téléphone au 1 866 888-7722.

*Les contrats de services animaliers avec les arrondissements de la Ville de Montréal financent seulement 17 % des opérations de la SPCA, tandis que le MAPAQ, dans le cadre de son entente avec le Bureau des enquêtes, fournit un autre 6 %.

– 30 –

Source : SPCA de Montréal www.spca.com

À propos de la SPCA de Montréal
Fondée à Montréal en 1869, la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (mieux connue sous le nom de « SPCA de Montréal ») fut la première organisation vouée au bien-être animal au Canada. La SPCA de Montréal a parcouru un long chemin depuis sa fondation : elle est maintenant le plus grand organisme de protection des animaux au Québec, s’exprimant au nom des animaux partout où règnent l’ignorance, la cruauté, l’exploitation ou la négligence à leur endroit.

Renseignements médias :
Tök communications 514 247-0526
Élodie Létourneau-Venne, elodie@tokcommunications.ca
Marie-Hélène Avon, mariehelene@tokcommunications.ca

Gardons le contact

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos activités et recevoir des nouvelles de nos pensionnaires.