Rapports annuels

Rapport annuel 2017

L’année 2017 a été marquée par le début d’une collaboration entre la Ville de Montréal et la SPCA de Montréal en vue d’élaborer des règlements progressistes, de combattre la surpopulation d’animaux domestiques et d’assurer le bien-être de tous les animaux de notre communauté.

Merci pour votre générosité

En 2017, nous comptions sur 31 520 généreuses personnes ainsi que sur 373 organismes et entreprises charitables. Notre programme de don mensuel Partenaires coup de patte continue d’être une réussite, avec 4 767 bienfaiteurs et bienfaitrices.

La SPCA de Montréal remercie ses 350 bénévoles, qui sont au service du refuge sept jours sur sept, ainsi que son conseil d’administration, pour leur contribution et leur soutien remarquables.

  • La quatrième édition du gala annuel Bêtes de Mode a permis de recueillir plus de 238 000 $.
  • La septième édition de la marche annuelle Museau au trot AnimaPlus a permis de recueillir 55 000 $.

Soins des animaux

La SPCA de Montréal a soigné 14 759 animaux parmi lesquels plusieurs avaient été maltraités ou négligés, étaient perdus ou blessés ou devaient être stérilisés. Jour après jour, notre équipe vétérinaire continue de jouer un rôle essentiel dans le bien-être des animaux abandonnés ou rescapés. Son principal objectif est de leur offrir des soins médicaux et des interventions d’urgence de haute qualité.

Défense des animaux

La lutte contre l’interdiction de certaines races de chiens au niveau municipal a pris beaucoup d’ampleur en devenant, avec la parution du Projet de loi 128, une préoccupation d’envergure provinciale. Afin de freiner l’adoption de ce projet de loi, la SPCA a lancé la compagne Mon chien ma famille, à laquelle se sont associés plusieurs membres de l’organisation Athletes for animals, dont Kelly et David Backes, Marc-Edouard Vlasic et David Perron.

Enquêtes

Chaque année, le Bureau des enquêtes de la SPCA de Montréal reçoit des milliers de plaintes et de signalements. En 2017, plus de 30 000 animaux, toutes espèces confondues, ont reçu la visite de notre personnel et 1 400 nouvelles enquêtes ont été ouvertes. Au total, 416 animaux ont été retirés de leur lieu de garde par notre équipe. Suite aux enquêtes menées par le Bureau, plus d’une vingtaine de condamnations ont été obtenues.

+
+

Trois cas qui se terminent bien

 
  1. Grâce à une enquête criminelle menée par la SPCA de Montréal, un éleveur d’animaux à fourrure de la Montérégie, Jean-Luc Rodier, a été trouvé coupable à trois chefs de cruauté et de négligence envers les animaux. Il s’agit de la première fois qu’un éleveur d’animaux à fourrure se voit condamner pour cruauté animale au Canada.

  2. Quatre ans après la saisie de 84 chiens en piteux état, une ancienne usine à chiots de la Montérégie a été trouvée coupable de 19 infractions à la loi provinciale en matière de bien-être animal. La propriétaire de l’élevage a été condamnée à payer plus de 20 000 $ d’amendes. En outre, dorénavant, elle ne pourra pas posséder plus de deux animaux à la fois. Les chiens qui avaient été saisis, quant à eux, sont maintenant en sécurité dans leurs foyers adoptifs.

  3. Cinq chats ont été recueillis par la SPCA de Montréal suite à la condamnation pour négligence de leur propriétaire. Une ordonnance lui interdit désormais d’avoir des animaux sous sa garde. Dès leur arrivée au refuge, les chats ont été pris en charge par l’équipe médicale. Grâce au travail de notre personnel dévoué, les chats ont depuis été adoptés et vivent des jours paisibles au sein de leur nouvelle famille.