Un rapport confirme la cruauté inhérente des rodéos

Montréal, le 11 avril 2018 – La SPCA de Montréal a pris connaissance du rapport préparé par le médecin vétérinaire Dr Jean-Jacques Kona-Boun portant sur les rodéos de Montréal et de St-Tite, ainsi que des images tournées lors de ces mêmes évènements, qui ont été rendus public plus tôt aujourd’hui par le professeur de droit Alain Roy. Ce rapport et ces images, qui seront soumis au comité consultatif chargé d’examiner la sécurité et le bien-être des animaux utilisés dans les rodéos au Québec mis sur pied par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), documentent la cruauté inhérente des rodéos.

En mai dernier, le professeur Alain Roy et ses étudiant-e-s de la Faculté de droit de l’Université de Montréal avaient intenté un recours visant à faire annuler le rodéo urbain prévu dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de Montréal. Aux termes d’une entente mettant fin au litige conclue entre le professeur Roy et les organisateurs de l’événement, le professeur Roy avait obtenu la permission d’envoyer des observateurs aux rodéos de Montréal et de St-Tite, avec accès illimité aux installations et aux animaux, afin de documenter le traitement de ceux-ci.

Selon le rapport, « Les activités de dressage qui ont cours dans le cadre des rodéos tenus conformément aux normes appliquées à Montréal et à St-Tite soumettent les chevaux et les taureaux qui en sont l’objet à des risques de lésions, telles que des fractures ou d’autres blessures sérieuses. Il en va de même des activités de prise de veaux au lasso et de terrassement de bouvillons. La détresse psychologique vécue par l’ensemble des êtres animaux utilisés lors de telles activités est également bien réelle ».

« Le rapport et les images rendus publics aujourd’hui confirment ce que nous savions déjà : les épreuves de rodéo se fondent sur l’exploitation des réactions des animaux à la douleur, à la peur et à la panique et sont donc fondamentalement incompatibles avec le bien-être animal », affirme Me Sophie Gaillard, avocate au département de défense des animaux de la SPCA de Montréal. « Nous espérons que le comité consultatif mis sur pied par le MAPAQ prendra acte de la preuve accablante de maltraitance révélée par le professeur Roy et son équipe aujourd’hui et recommandera au gouvernement du Québec d’interdire les rodéos, comme l’ont fait de nombreuses autres juridictions dont l’Angleterre, l’Écosse, les Pays-Bas et la ville de Vancouver. »

-30-

Personne-ressource pour les médias : Anita Kapuscinska, coordonnatrice aux relations de presse, SPCA de Montréal, 514 359-5198, ou anitak@spca.com.

À propos de la SPCA de Montréal Fondée à Montréal en 1869, nous avons été la première organisation vouée au bien-être animal au Canada et notre mission est de :

  • protéger les animaux contre la négligence, les abus et l’exploitation;
  • représenter leurs intérêts et assurer leur bien-être;
  • favoriser la conscientisation du public et contribuer à éveiller la compassion pour tout être vivant.

Pour plus d’information au sujet de la SPCA de Montréal, veuillez visiter notre site web au www.spca.com.

Gardons le contact

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos activités et recevoir des nouvelles de nos pensionnaires.