fbpx

La SPCA de Montréal préoccupée par le projet de règlement de la Ville de Montréal

MNMontréal, le 17 août 2016 – Suite à l’annonce de la ville de Montréal concernant son projet de règlement encadrant les chiens dangereux, la SPCA de Montréal est préoccupée par sa proposition d’adopter de la législation visant des races particulières de chiens (LRP).

Puisque la LRP proposée ne permettrait qu’aux propriétaires de chiens qui ont actuellement un chien de type « pit bull » de garder leur chien quand la loi entre en vigueur, toute nouvelle adoption de ce type de chien serait interdite. Les refuges et fourrières continueraient cependant à recevoir des chiens ressemblant au type « pit bull ». N’ayant nulle part où aller, ces chiots et chiens adoptables et en santé seraient nécessairement condamnés à mort.

« La SPCA de Montréal est extrêmement préoccupée par la LRP proposée pour plusieurs raisons, la principale étant le sort réservé aux chiens qui seront admis dans notre refuge. Nous espérons que nous serons consultés sur cet enjeu qui aurait un impact sur la population et les gens qui nous soutiennent. Nous demandons que les représentants de la ville nous rencontrent afin de trouver une solution qui permettrait de prévenir la mort inutile de nombreux chiens et chiots en santé et ayant un comportement exemplaire qui passeront par notre refuge », explique Dre. Gabrielle Carrière, DMV, Vétérinaire en chef à la SPCA de Montréal.

Étant donné que l’identification visuelle des races de chiens est inexacte, même lorsque effectuée par des experts, la législation visant des races particulières est fondamentalement inapplicable et complètement subjective. De plus, ce type de mesure serait extrêmement coûteuse à mettre en application – coût qui serait absorbé par les contribuables afin de financer la confiscation et l’euthanasie de chiens, ainsi que la poursuite de propriétaires de chiens responsables, sans mentionner les frais de cour liés aux nombreuses contestations juridiques auxquelles la ville ferait sans doute face de la part de citoyens sujets à de la discrimination ou du harcèlement ou qui seraient incapables de déterminer si la LPR s’applique à leur chien ou non.

Bien que le projet de règlement ait certains aspects intéressants, notamment en ce qui a trait à la stérilisation obligatoire pour tous les chiens et l’obligation de détenir un permis pour faire de l’élevage à compter de 2019, la proposition n’aborde pas la question des programmes communautaires et éducatifs et ne mentionne pas non plus l’imposition de normes de soins obligatoires permettant de s’assurer que les propriétaires de chiens ne négligent ou n’abusent pas leurs animaux – trois éléments clés de tout programme visant à prévenir les morsures de chiens qui se veut efficace.

La SPCA de Montréal demeure préoccupée par les agressions et les morsures canines et continuera à proposer des solutions basées sur les faits en vue de nous permettre à tous, humains et chiens, de cohabiter en toute sécurité, tout en évitant la mort inutile de chiens innocents et la discrimination envers les familles qui ont des chiens à comportement exemplaire mais ayant une certaine apparence physique.

La LRP proposée ne réduirait pas le risque ni la sévérité des morsures de chiens et ne servirait donc pas à protéger davantage le public. Au contraire, le volet de la règlementation proposée visant des races particulières aurait des conséquences désastreuses pour les gens et les animaux de notre communauté, se traduisant par la mort inutile de centaines de chiens adoptables et la discrimination contre les familles responsables qui ont des chiens stérilisés, au comportement exemplaire, mais ayant une certaine apparence physique. 

– 30 –

Personne-ressource pour les médias : Anita Kapuscinska, coordonnatrice aux relations de presse, SPCA de Montréal, 514 359-5198, ou anitak@spca.com.

À propos de la SPCA de Montréal
Fondée à Montréal en 1869, nous fûmes la première organisation vouée au bien-être animal au Canada et notre mission est de :

  • protéger les animaux contre la négligence, les abus et l’exploitation;
  • représenter leurs intérêts et assurer leur bien-être;
  • favoriser la conscientisation du public et contribuer à éveiller la compassion pour tout être vivant.

Pour plus d’information au sujet de la SPCA de Montréal, veuillez visiter notre site web au www.spca.com.

Gardons le contact

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos activités et recevoir des nouvelles de nos pensionnaires.