fbpx

La SPCA de Montréal demande à la mairesse de permettre les chiens en laisse dans le réseau de la STM

Communiqué de presse – Pour diffusion immédiate

Montréal, le 2 décembre 2021 – La SPCA de Montréal lance aujourd’hui sa campagne Fido dans le métro et invite la population à se joindre à elle pour presser la mairesse Valérie Plante et le nouveau président du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM), Éric Alan Caldwell, de permettre les chiens en laisse dans les transports en commun montréalais. Lors du débat sur la protection des animaux organisé par la SPCA de Montréal dans le cadre des élections municipales, Projet Montréal s’était engagé à mettre en place un projet pilote permettant les chiens en laisse dans le réseau de la STM.

« Aujourd’hui, nous demandons à Valérie Plante et à son équipe de tenir leur promesse et d’entamer des démarches auprès de la STM en vue d’autoriser les chiens en laisse dans son réseau », explique Me Sophie Gaillard, directrice de la Défense des animaux et des affaires juridiques à la SPCA de Montréal. « Nous invitons les Montréalais et les Montréalaises à signer la pétition lancée à cette fin sur notre site web.»

Dans de nombreuses grandes métropoles, comme Paris, Londres, Berlin, Barcelone et San Francisco, les chiens en laisse sont les bienvenus dans les transports collectifs. C’est aussi le cas dans au moins deux grandes villes canadiennes, telles Calgary et Toronto. Or, à Montréal, hormis les chiens d’assistance, seuls les chiens suffisamment petits pour voyager dans un sac ou un transporteur y sont admis.

Non seulement cette situation restreint-elle grandement l’accès des chiens aux grands parcs et espaces verts, mais également aux soins vétérinaires. De plus, l’interdiction des chiens dans les transports en commun affecte disproportionnellement les personnes à faible revenu ou encore celles qui choisissent de mettre la voiture de côté par souci environnemental.

« À l’heure où l’on encourage plus que jamais l’utilisation des transports en commun, ceux-ci doivent être modernisés et accommoder tous les usagers et usagères, y compris ceux qui ont des chiens », fait valoir Me Gaillard.

L’expérience des grandes villes qui le permettent déjà démontre qu’il est tout à fait possible d’accommoder l’ensemble des usagers et usagères dans les transports collectifs, aussi bien ceux et celles ayant un compagnon canin que les autres. À Toronto, les chiens en laisse sont permis uniquement en dehors des heures de pointe afin d’éviter les moments de fort achalandage. À Madrid, ils sont permis seulement dans le dernier wagon du métro. La Ville de Montréal et la STM peuvent donc s’inspirer des règles qui existent ailleurs pour trouver une formule qui donnerait accès aux personnes avec leur chien tout en assurant le respect des autres usagers et usagères.

L’étude d’un projet pilote permettant les chiens en laisse à Toronto a révélé que le projet n’avait eu aucune incidence sur le taux de satisfaction générale des usagers et usagères, ni sur les risques d’incident.

-30-

Source : SPCA de Montréal

Personne-ressource pour les médias :
Laurence Massé
Directrice des communications et du développement philanthropique
514 359-5198
lmasse@spca.com

À propos de la SPCA de Montréal – Fondée en 1869, la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (mieux connue sous le nom de SPCA de Montréal) a été la première organisation vouée au bien-être animal au Canada. Elle est aujourd’hui le plus grand organisme de protection des animaux au Québec, s’exprimant en leur nom partout où règne l’ignorance, la cruauté, l’exploitation ou la négligence.

Gardons le contact

Inscrivez-vous à notre infolettre pour rester à l’affût de nos activités et recevoir des nouvelles de nos pensionnaires.