fbpx

PROTÉGEZ LES PIEUVRES

 

Les toutes premières fermes d’élevage intensif de céphalopodes sont en développement à travers le monde.

Des centaines de milliers de pieuvres ou de calmars y seront élevés et abattus pour la consommation humaine dans des conditions compromettant gravement leur bien-être.

Pourtant, ces animaux sont hautement intelligents et ont la capacité d’éprouver de la douleur et de souffrir.

Signez la pétition déposée à la Chambre des Communes afin de faire interdire l’importation au Canada de pieuvres (et autres céphalopodes) provenant de mégafermes d’élevage et ainsi leur épargner captivité et souffrance 

Dites non à l’importation au Canada de pieuvres d’élevage provenant de mégafermes industrielles.

Les pieuvres : de surprenantes créatures

Les pieuvres font partie des céphalopodes, un groupe de mollusques particulièrement intelligents comprenant également les calmars et les seiches.

Les pieuvres font partie des céphalopodes, un groupe de mollusques particulièrement intelligents comprenant également les calmars et les seiches.

En plus d’avoir le sang bleu et trois cœurs, les fascinantes pieuvres ont le même nombre de neurones que les chiens! Mais comme leur système nerveux s’étend dans leurs tentacules, elles ont l’équivalent de neuf cerveaux : un central et huit périphériques. Leurs huit tentacules peuvent toucher, sentir et même prendre des décisions

Les pieuvres excellent en résolution de problème et savent, en laboratoire, s’évader de labyrinthes complexes. En Nouvelle-Zélande, l’une d’elles a d’ailleurs réussi à s’échapper d’un aquarium par un drain d’évacuation et à rejoindre l’océan.

Les seiches – cousines des pieuvres – sont capables d’ouvrir des boîtes et des pots ainsi que de mémoriser des indices visuels, tels que des formes ou des couleurs, et d’utiliser ces informations afin d’accomplir des tâches pour obtenir des récompenses.

Les pieuvres font partie des céphalopodes, un groupe de mollusques particulièrement intelligents comprenant également les calmars et les seiches.

Les pieuvres font partie des céphalopodes, un groupe de mollusques particulièrement intelligents comprenant également les calmars et les seiches.

En plus d’avoir le sang bleu et trois cœurs, les fascinantes pieuvres ont le même nombre de neurones que les chiens!

Comme leur système nerveux s’étend dans leurs tentacules, les pieuvres ont l’équivalent de neuf cerveaux : un central et huit périphériques. Leurs huit tentacules peuvent toucher, sentir et même prendre des décisions.

Les pieuvres excellent en résolution de problème et savent, en laboratoire, s’évader de labyrinthes complexes. En Nouvelle-Zélande, l’une d’elles a d’ailleurs réussi à s’échapper d’un aquarium par un drain d’évacuation et à rejoindre l’océan

Les pieuvres : de surprenantes créatures

Les pieuvres font partie des céphalopodes, un groupe de mollusques particulièrement intelligents comprenant également les calmars et les seiches.

Les pieuvres font partie des céphalopodes, un groupe de mollusques particulièrement intelligents comprenant également les calmars et les seiches.

En plus d’avoir le sang bleu et trois cœurs, les fascinantes pieuvres ont le même nombre de neurones que les chiens!

Comme leur système nerveux s’étend dans leurs tentacules, les pieuvres ont l’équivalent de neuf cerveaux : un central et huit périphériques. Leurs huit tentacules peuvent toucher, sentir et même prendre des décisions.

Les pieuvres excellent en résolution de problème et savent, en laboratoire, s’évader de labyrinthes complexes. En Nouvelle-Zélande, l’une d’elles a d’ailleurs réussi à s’échapper d’un aquarium par un drain d’évacuation et à rejoindre l’océan

"

Les toutes premières fermes d’élevage intensif de céphalopodes sont en développement à travers le monde. Des centaines de milliers de pieuvres ou de calmars y seront élevés et abattus pour la consommation humaine dans des conditions compromettant gravement leur bien-être. »